Médecine & Soins Prévention & Conseils

L’endométriose, ce mal féminin

endometriose

Pouvant causer des douleurs parfois insupportables au moment des règles, l’endométriose est une affection chronique qui atteint près de 10 à 15% des femmes. Cependant, on estime que le nombre de cas non signalés élève davantage ces chiffres. Ce mal, longtemps méconnu du grand public, peut avoir des répercussions importantes sur la vie d’une femme. Les symptômes apparaissent peu avant ou pendant les menstruations. Après la ménopause, les femmes sont généralement libérées de symptômes.

Eclairage avec la Dre Silke Johann, médecin-cheffe du pôle Femme & Enfant du Centre Hospitalier du Haut-Valais (SZO) :

Qu’est-ce que l’endométriose ?

Dre Silke Johann
Médecin-cheffe du pôle Femme & Enfant du SZO

On appelle endométriose la localisation erronée d’endomètres (la muqueuse utérine). Normalement, ce tissu se développe dans l’utérus et est évacué par l’organisme tous les mois lors des menstruations. Pourtant, chez certaines femmes, ce tissu se développe également hors de l’utérus et n’est donc pas éliminé. Il se greffe et se développe alors sur d’autres organes, provocant des lésions, adhérences ou kystes ovariens pouvant être invalidants ou très douloureux.

Le plus souvent, l’endométriose évolue en s’aggravant au fil des ans. En effet, de nouveaux foyers d’endomètre se forment sans cesse, accentuant généralement les troubles.

Quels symptômes ?

Les manifestations sont très variables. Pour certaines femmes les douleurs peuvent être insupportables alors que pour d’autres, aucun signe n’est ressenti et la maladie reste silencieuse. Les symptômes varient d’une femme à l’autre et dépendent de l’emplacement de l’endométriose. De plus, l’intensité de la douleur ressentie par la femme ne donne aucune indication sur l’ampleur de sa propagation.

Le symptôme le plus fréquent et le plus explicite est la « douleur » :

  • règles douloureuses
  • douleurs pendant les rapports sexuels
  • douleurs ou problèmes gastro-intestinaux : évacuation difficile des selles ou difficulté à uriner 
  • douleurs de dos ou de l’abdomen
  • douleurs pelviennes

Toute femme qui a des douleurs de règles n’est pas forcément atteinte d’endométriose. Il faut s’alarmer en cas de prise systématique de la dose maximale journalière d’antidouleur lors des règles ou lorsque la douleur empêche de se rendre à l’école ou au travail pendant plusieurs jours.

D’autres symptômes peuvent être perçus chez les femmes touchées par la maladie ; des problèmes de fertilité peuvent également être liés.  

Quels traitements ?

Le traitement dépendra de divers facteurs, notamment du degré de sévérité de la maladie, de sa localisation, des possibilités de soulagement des différents symptômes ainsi que du désir ou non d’avoir un enfant.

Outre les traitements médicamenteux hormonaux et les antidouleurs, le recours à une intervention chirurgicale peut être envisagé en cas de stade avancé de la maladie ou lorsque les traitements hormonaux sont inefficaces.

L’intervention chirurgicale par laparoscopie permet d’éliminer soigneusement les différents foyers visibles. Cette opération demande de la délicatesse et une grande précision et a pour but d’enlever le maximum de foyers tout en respectant au mieux les organes touchés et environnants.

Une salle de formation interdisciplinaire pour les opérations mini-invasives
Grâce à la nouvelle salle de formation du Centre Hospitalier du Haut-Valais (SZO), cette pratique peut être entrainée et simulée dans les locaux de l’hôpital de Viège. Cette salle, inaugurée en août 2020 permet aux médecins en formation de répéter les techniques et mouvements des opérations mini-invasives dans le domaine de la gynécologie, de la chirurgie générale et de la chirurgie viscérale.

Plus d’infos : Salle de formation interdisciplinaire

Liens utiles :


Cet article vous intéresse ? Stérilet : tout savoir sur ce moyen de contraception

À propos de l'auteur

Malika Storelli

Collaboratrice spécialisée en communication

À propos de l'auteur

Jessica Salamin

Collaboratrice communication - Spécialisée médias sociaux

Laisser un commentaire