Médecine & Soins Prévention & Conseils

AVC : Gare à l’hypertension !

L’accident vasculaire cérébral (AVC) frappe 16’000 personnes chaque année en Suisse, dont 600 à 700 personnes en Valais. Parmi les 10 facteurs de risque associés à 90% des AVC, l’hypertension joue un rôle crucial et peut être prévenue. Éclairage du Dr Christophe Bonvin, médecin adjoint du Service de neurologie du Centre Hospitalier du Valais Romand (CHVR) et médecin-chef de l’Unité cérébrovasculaire du Valais.

Dr Christophe Bonvin

L’hypertension : une affection souvent négligée

« Un tiers de la population est hypertendu, mais seule la moitié en est consciente », affirme le Dr Bonvin. Cette affection est méconnue de la population, car elle est sournoise et se développe la plupart du temps sans aucun symptôme alarmant. « En effet, il est possible d’être hypertendu pendant des années, sans ressentir aucun symptôme particulier. Puis, plus ou moins brusquement, des complications graves peuvent survenir telles qu’une baisse de la vision, une insuffisance rénale, un infarctus du cœur, un accident vasculaire cérébral ou des troubles circulatoires dans les jambes » détaille le Dr Bonvin. Cependant, ces graves conséquences pourraient être évitées par un simple contrôle périodique de tension.

Qu’est-ce que l’hypertension ?

Être hypertendu signifie avoir une pression trop élevée dans les artères. Cette pression doit être optimale pour une bonne circulation du sang dans le corps. Celle-ci dépend de deux facteurs : la puissance du cœur et la résistance plus ou moins élastique de la paroi des vaisseaux. Le cœur fonctionne comme une pompe et la pression varie donc à chaque battement cardiaque. Ces variations de pression correspondent aux valeurs mesurées par les tensiomètres qui indiquent deux valeurs différentes :  

  • la valeur systolique : le moment où la pression du sang sur la paroi des artères est la plus forte, lors de la contraction du cœur (systole).
  • la valeur diastolique : l’instant où la pression du sang sur la paroi des artères est la plus faible, lors du relâchement du cœur (diastole).

La tension artérielle idéale est de 120 / 80 mmHg (millimètres de mercure) et ce quel que soit l’âge du patient. Elle est considérée normale lorsqu’elle est élevée jusqu’à 130 / 85 mmHg. Au-delà, une hypertension est diagnostiquée. Si elle perdure dans le temps, elle engendre un épaississement du muscle cardiaque et des parois des vaisseaux qui se rigidifient. En conséquence, la résistance augmente et elle va elle-même nécessiter que le cœur pompe plus intensément. Tout ceci crée un cercle vicieux avec une hypertension qui s’aggrave progressivement dans le temps. Les artères et le cœur finissent par être suffisamment malades pour être à l’origine des AVC, hémorragies cérébrales et autres complications vasculaires liées à l’hypertension.

Quels sont les signes d’une hypertension ?

Souvent une pression élevée ne produit aucun symptôme particulier, parfois des maux de tête, une pression au niveau du visage ou une impression de chaleur. Mais une hypertension subite peut révéler un problème grave. Si elle s’accompagne des symptômes suivants, il faut immédiatement appeler le numéro d’urgence 144 :

  • douleur et oppression dans la poitrine ;
  • difficulté à respirer ;
  • paralysie ou troubles sensitifs (visage, bras, jambe) d’un côté du corps ;
  • trouble de l’élocution ;
  • vision floue ou double ;
  • convulsions (ressemblant à une crise d’épilepsie) ;
  • vertiges intenses avec nausées et incapacité à marcher ;
  • maux de tête sévères et brutaux ;
  • somnolence importante ;
  • saignement de nez.

Quels sont les facteurs qui augmentent le risque d’hypertension?

Facteurs non modifiables :

  • la prédisposition héréditaire ;
  • l’âge (des risques peuvent survenir dès 35 ans et s’intensifier à partir de 65 ans ou après la ménopause) ;
  • le sexe (une majorité d’hommes avant 65 ans, puis la tendance s’inverse) ;
  • l’ethnie (en moyenne les personnes de couleur ont une tension artérielle plus élevée).

Facteurs modifiables en relation avec le mode de vie:

  • le tabagisme ;
  • une consommation excessive de sel ;
  • l’excès de poids ;
  • une forte consommation d’alcool ;
  • le manque d’activité physique ;
  • le stress ;
  • certains médicaments (les anti-inflammatoires, les contraceptifs oraux, les antidépresseurs) ;
  • l’apnée du sommeil.

Chez 5% des patients, des causes spécifiques sont à l’origine de l’hypertension comme des perturbations hormonales ou de la circulation rénale. Si on les traite, l’hypertension s’améliore.

Comment prévenir l’hypertension ?  

Une tension artérielle normale est essentielle pour la bonne circulation sanguine et un fonctionnement optimal des organes. Pour prévenir l’hypertension, avoir un mode vie sain est recommandé. Ainsi, il est fortement conseillé de :

  • ne pas fumer (même quelques cigarettes sont très nocives) ;
  • réduire sa consommation quotidienne de sel (moins de 5 grammes par jour, soit une cuillère à café) ;
  • avoir une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes. Certains aliments tels que le brocoli, la banane, le chocolat noir et l’ail aident à baisser la tension artérielle ;
  • boire de l’alcool avec modération (éviter d’en prendre quotidiennement et au maximum 2-3 verres par jour) ;
  • pratiquer une activité physique régulière (au moins 45 minutes et ce trois fois par semaine) ;
  • lutter contre l’excès de poids ;
  • diminuer le stress ;
  • traiter les autres facteurs de risques cardiovasculaires (diabète, hypercholestérolémie, apnée du sommeil, etc.).

En cas d’hypertension artérielle diagnostiquée, il est nécessaire de faire un bilan et de débuter un traitement médicamenteux. Les médicaments sont hautement efficaces, mais uniquement si la correction de l’hypertension redescend dans les valeurs optimales. En effet, la tension artérielle est un phénomène dynamique et progressif. Même sous traitement, elle peut évoluer. Il est donc nécessaire de contrôler régulièrement sa tension afin que celle-ci reste dans les valeurs cibles.

Pour en savoir plus :

À propos de l'auteur

Stéphanie Cordonier

Laisser un commentaire