Médecine & Soins Prévention & Conseils

Douleur au genou : un mal fréquent à ne pas sous-estimer

Douleurs au genou - Knieschmerzen

Les douleurs du genou sont assez fréquentes au sein de la population. Cette articulation est en effet mise à rude épreuve : traumatismes, arthrites ou encore usure liée à l’âge sont des problèmes courants. Les personnes physiquement actives en souffrent davantage que les personnes plus sédentaires.
Tour d’horizon des causes les plus fréquentes liées aux douleurs du genou avec le Dr Cédric Perez, médecin adjoint du Service d’orthopédie et de traumatologie, responsable de l’équipe « genou ».

Les causes principales

Les douleurs au genou peuvent survenir à tout moment pour diverses raisons. Cela peut provenir d’un traumatisme ou non. Cette douleur peut également apparaître après un mouvement, comme le simple fait de se lever d’une chaise.

Dr Cédric Perez, médecin adjoint du Service d’orthopédie et de traumatologie

On retrouve trois principales causes de ces douleurs du genou :

  • Lésion du ménisque qui se manifeste par des douleurs, parfois accompagnées d’une tuméfaction de l’articulation, voire même d’un blocage de celle-ci.
  • Lésions ligamentaires qui surviennent lors d’entraînements sportifs, d’accidents ou même lors d’événements bénins de la vie.
  • L’arthrose qui est due à une usure du cartilage et qui survient principalement après l’âge de 60 ans.

Prise en charge et traitement 

  • Lésions des ménisques après 40 ans : si le patient n’a pas de blocage du genou, le traitement chirurgical n’est pas recommandé. Si les douleurs sont trop invalidantes, il est possible d’opérer pour diminuer les douleurs, mais il est souvent difficile de les faire disparaître complètement.
  • Lésions des ménisques avant 40 ans : une tentative de réparation des ménisques est recommandée. La reprise des activités habituelles est cependant assez longue.
  • Lésions ligamentaires (post-traumatiques) : une chirurgie est souvent nécessaire. Les patients retrouvent dans la majeure partie des cas leur forme physique antérieure. La physiothérapie est très importante avant la reprise progressive des activités sportives. Il faut compter en moyenne 9 mois pour reprendre tous types de sport.
  • Pour l’arthrose, une radiographie suffit pour constater les dégâts. Si les douleurs nécessitent une adaptation des activités habituelles, la mise en place d’une prothèse de genou est proposée au patient. L’opération dure environ 1h30. Le taux de complication est d’environ 5% comprenant les complications mineures (les complications majeures représentent seulement 1% des cas). La remise sur pied est longue, environ 3 mois, et dépend de la physiothérapie ainsi que de la volonté des patients.  Après l’intervention une convalescence stationnaire permet un retour à l’autonomie plus rapide.

En savoir plus sur la prothèse du genou ici.

Des personnes plus à risques

Certaines personnes sont plus enclines à souffrir de douleurs aux genoux, notamment les personnes :

  • En surpoids
  • Ayant des professions à haute exigence au niveau physique (par exemple, le métier de maçon ou de guide de montagne)
  • Très actives au quotidien
  • Exerçant un sport à haut niveau, car leurs genoux sont très sollicités et endurent souvent des traumatismes (p. ex. rupture des ligaments)

La pratique du sport

Le vélo (électrique ou non) et l’aquabike sont très recommandés pour renforcer l’articulation des genoux. Même dans les cols de montagnes les plus raides, la charge exercée sur les genoux ne sera pas autant importante qu’en exerçant la course à pied ou la marche. La natation ou la peau de phoque (mis à part les conversions) sont aussi des sports qui épargnent les articulations des genoux.

La course à pied et les trails, notamment en raison de la longueur du trajet à parcourir, sont des activités sportives à éviter pour préserver ses genoux. En effet, ces dernières années, avec la popularité montante des trails, une recrudescence des problèmes de genoux a pu être observée.

Bons conseils et prévention

Afin de préserver la santé de ses genoux, il faudrait adopter les habitudes suivantes :

  • Utiliser des bâtons de marche afin de soulager jusqu’à 30% de la charge sur ses genoux. Ce matériel est tout particulièrement recommandé lors de la descente où les articulations des genoux sont très sollicitées.
  • Pratiquer du vélo d’une durée de 30 minutes à raison de trois fois par semaine afin d’entretenir ses genoux. En effet, cette activité sportive sécrète du liquide synovial (agissant comme du lubrifiant) qui permet de maintenir une bonne harmonie musculaire.
  • Maintenir un poids de forme. Pour les hommes, on recommande d’avoir un poids correspondant à la dizaine des centimètres de la taille. Par exemple, pour un homme d’1m80, il est conseillé de peser environ 80kg. Pour une femme, il faudrait avoir un poids correspondant à la dizaine des centimètres inférieure, donc pour une femme d’1m70, son poids idéal se situe aux alentours de 60kg.
  • Se gainer régulièrement afin d’avoir une bonne ceinture abdominale et un bon maintien corporel. 
  • Adaptez ses chaussures à l’activité physique. Par exemple, pour les personnes qui pratiquent la course à pied, il faut éviter les baskets minimalistes qui n’ont pas d’amortis. 

L’orthopédie à l’Hôpital du Valais
Le centre de compétence en orthopédie pour le Valais romand se situe à l’Hôpital de Martigny qui accueille la majorité des consultations et des opérations. Une antenne d’orthopédie est également offerte à Sion. Pour le Haut-Valais, le centre de compétence d’orthopédie est basé à Brigue.
Dans la partie francophone, environ 500 opérations sont effectuées chaque année.

Cet article vous intéresse ? Lisez également “Mal de dos, comment y remédier ?”

À propos de l'auteur

Jessica Salamin

Collaboratrice communication - Spécialisée médias sociaux

1 Comment

  • En tant que sportive, je ne me soucie pas vraiment des différents petits bobos que je peux avoir. Dernièrement, j’avais des douleurs au genou gauche mais je n’y ai pas fait attention. La douleur n’a cessé de s’intensifier dans le temps. C’est cet article qui m’a permis d’ouvrir les yeux sur ce qui m’arrivait. Un blog qui m’a aidé à éviter le pire !

Laisser un commentaire