Prévention & Conseils

Allaitement : conseils pratiques et accompagnement à l’Hôpital

Allaitement - Grossesse - Lait maternel - Stillen - Muttermilch - Schwangerschaft

Infirmière en néonatologie et consultante en lactation pour les pôles Enfant et Gynécologie-Obstétrique à l’Hôpital de Sion, Mme Ariane Bender-Moix accompagnée de sa collègue Mme Séverine Duc aident les mamans à allaiter leur enfant en toute sérénité. Elle nous donne quelques réponses au sujet de l’allaitement.

Comment se passe l’accompagnement de l’allaitement à l’Hôpital ?

À la maternité de Sion, une charte a été établie en 2006 afin de favoriser l’allaitement et avoir une ligne de conduite la plus similaire possible entre les soignants. Depuis 2015, il existe une nouvelle consultation en allaitement un jour par semaine. Une consultante en lactation rend visite aux mamans afin de leur donner des conseils sur l’allaitement.

La consultation en lactation aide les mamans à :

  • Permettre au bébé d’avoir une bonne prise en bouche
  • Trouver les bonnes positions pour allaiter
  • Découvrir les signaux de faim du bébé
  • Assurer le soin des seins
  • Agir contre l’engorgement
  • Apprendre les massages pour les seins (assouplissement, faciliter l’éjection du lait, etc.)

Quels sont les avantages du lait maternel ?

  • Mieux adapté aux besoins du bébé et se digère mieux
  • Apporte des anticorps qui protègent le nouveau-né des infections
  • Permet un bon développement du cerveau
  • Aide à établir une bonne relation mère – enfant
  • Bénéfique pour la maman : meilleur récupération utérine après l’accouchement, diminution du risque de cancer du sein et de l’utérus

Quelle méthode pour un allaitement réussi ?

L’allaitement n’est pas une science exacte. Il n’y a pas une réponse précise à chaque difficulté, c’est pourquoi il est parfois déstabilisant pour les mamans d’entendre plusieurs discours. La mise en route de l’allaitement peut prendre un certain temps, il faut que le bébé et la maman trouvent leurs marques.

La mise au sein dans l’heure qui suit l’accouchement est très importante. C’est à ce moment que le bébé est éveillé et que le réflexe de succion est présent. Cette étape est donc importante pour la stimulation de la montée du lait et le contact avec la maman. Par la suite, il faudra mettre le bébé au sein le plus souvent possible lorsqu’il montre l’envie de téter afin d’atteindre la plénitude mammaire.

Quelle position adopter ?

Il y a différentes positions qui peuvent être adoptées. Il faut que la maman et le bébé soient dans une position confortable, ventre contre ventre. La tête doit être bien en face du sein. Idéalement, il faudrait avoir un alignement tête-épaule-hanche.

Peut-on éviter les mamelons douloureux ?

Les mamelons douloureux sont un problème très fréquent de la mise en route de l’allaitement. Les mamelons deviennent très sensibles, parfois même avant l’accouchement. Il n’existe pas de solution miracle. Le changement régulier de position d’allaitement et une bonne prise au sein du bébé sont deux techniques qui permettent d’éviter les mamelons douloureux. Le bébé doit prendre l’aréole et pas uniquement le mamelon, cela permet de diminuer le risque d’irritation et de crevasse. Il est également recommandé de vérifier que le bébé tète comme il faut, ne pas le laisser faire des mouvements de lolette au sein.

Comment soigner les mamelons douloureux ?

Il est important de soigner les mamelons dès les premières douleurs/rougeurs pour éviter toute aggravation. Ces astuces aident à soulager les mamelons :

  • Crème à lanoline : aide à calmer les douleurs et les rougeurs
  • Compresse de thé de sauge : diminue l’irritation
  • Les coques en argent et les coquillages : l’argent et le nacre ont des pouvoirs cicatrisants
  • Goutte de lait maternel : grâce à ses pouvoirs hydratants, il peut soulager les douleurs. À noter que les premiers jours, il est difficile d’avoir des gouttes de lait car au début, c’est du colostrum qui est produit

Comment savoir si l’on a assez de lait ?

Un bébé qui a ingéré assez de lait est satisfait à la fin de la tétée, son corps est détendu et il semble repu. Il mouille 6 à 8 couches d’urine claire et peu odorante et a 1 à 3 selles par jour. Un enfant qui a une bonne croissance réagit à son entourage, est vif et actif.

Sa prise de poids devrait se situer entre 25 et 30 g par jour tout en sachant que les bébés perdent du poids les premiers jours. Il est important de savoir que l’estomac du bébé à la naissance est de la taille d’une cerise, c’est pourquoi il a besoin de téter souvent de petites quantités de lait.

Faut-il éviter certains aliments ?

La maman doit avoir une alimentation saine et variée, elle peut manger de tout. Cependant, certains aliments (comme le chou, le haricot, les jus de fruits frais etc.) peuvent provoquer des coliques mais cela dépend du bébé. Il est plutôt recommandé d’observer le comportement du bébé. S’il présente des problèmes de digestion, il est conseillé de réfléchir aux aliments ingérés et de les éviter durant la période d’allaitement.

À savoir que le liquide amniotique prend le goût de ce que l’on mange. Le bébé a donc déjà été habitué à l’alimentation de la maman pendant la grossesse. Le fait que le lait maternel change de goût le prépare à la diversification alimentaire.

Et comment arrêter l’allaitement ?

L’OMS recommande six mois d’allaitement exclusif. Puis, il sera possible de diversifier lentement et progressivement la nourriture et diminuer le nombre de tétée. La diminution de la demande réduit la production de lait.

Il n’y a pas de limite d’âge d’allaitement du bébé. Dans l’idéal, la décision d’arrêter se prend avec l’accord de la maman et de l’enfant !

 

Avez-vous d’autres questions ? N’hésitez pas à les poser en commentaire.

 

À propos de l'auteur

Jessica Salamin

Collaboratrice communication - Spécialisée médias sociaux

Laisser un commentaire